Travaux Sy.MEG

Sy.MEG : Maitre d'ouvrage

L’enfouissement des réseaux aériens consiste à dissimuler les réseaux électriques et téléphoniques aériens par la mise en souterrain des lignes.

Les objectifs sont de sécuriser l’ensemble des réseaux électriques ainsi que de mettre en valeur des sites remarquables.

Dans un objectif de sécurité des ouvrages (cyclones), des personnes (poteaux en bord de route) et d’amélioration esthétique, ces opérations visent à enfouir les réseaux électriques tout en répondant aux enjeux environnementaux actuels.

 

Le Sy.MEG est maître d’ouvrage des travaux d’enfouissement coordonné des réseaux : électriques, d’éclairage public et de téléphonie.

En 2012, ont été lancés les premiers travaux d’enfouissement initiés dans le cadre du schéma directeur d’enfouissement coordonné des réseaux aériens (SDECRA) proposé par le Sy.MEG aux communes de Guadeloupe.

Le document cadre a été établi sur une période d’environ 1 an. En effet, plusieurs étapes se sont succédées pour fixer les grands axes du SDECRA. Le SDECRA s’appuyant sur une démarche volontaire des communes, l’étape initiale consistait donc à saisir les municipalités afin de récolter leurs souhaits en matière d’enfouissement.

Pour la deuxième étape, le Sy.MEG a lancé les études pour définir la faisabilité technique de chacun des projets, ainsi que les investissements financiers à prévoir pour les réaliser. A l’issue des études, le montant initial global pour réaliser l’ensemble des demandes des Maires avoisinait les 20 millions d’euros T.T.C. Il a fallu définir des priorités en termes d’intervention, la notion de cœur de bourg est apparue.

Le cœur de bourg est le tronçon situé en plein centre-ville et qui concerne les espaces urbains compris entre la Mairie et l’Eglise, deux centres de gestion de crise par excellence en cas de cyclone et/ou de séisme majeur.

Privilégier l’enfouissement des cœurs de bourg a été une décision unanime de l’ensemble des acteurs du SDECRA.

Le montant à investir sur 3 ans a été ramené à la somme de 4 millions T.T.C.

Les communes ayant fait l’objet de travaux :

  • En 2012 : Port-Louis (tranche 1), Petit-Bourg (Tranche 1), Petit-Canal, Bouillante, Baillif, Gourbeyre, Saint-Louis.
  • En 2013 : Port-Louis (tranche 2), Petit-Bourg (Tranche 2), Goyave, Abymes, Vieux-Fort, Trois-Rivières, Vieux-Habitants, Capesterre de Marie-Galante.
  • En 2014 : Sainte-Rose, Lamentin, Saint-Claude, Morne-à-l’Eau.
  • En 2015 : Goyave (tranche 2), Pointe-à-Pitre, Terre de Bas, Terre de Haut, Saint-François.
  • En 2016 : Capesterre B-E, Sainte-Anne, Moule

CarteGuadeloupeSDECRAsmall

Ces travaux permettront aux administrés d’avoir un réseau électrique sécurisé en cas de cyclones (tout est souterrain) mais également d’avoir une ville embellie par l’absence de fils électriques  aériens.

Les travaux d’enfouissement des réseaux aériens ont été scindés en tranches afin de ne pas faire subir à la population de trop fortes nuisances dues aux travaux (circulation, poussières, incommodités sonores……)

Les avantages de l’enfouissement des réseaux aériens :

  • Sécuriser l’ensemble des réseaux électriques :
    • Autour des établissements scolaires, des édifices culturels et publics,
    • En raison des forts aléas climatiques tels que les risques cycloniques auxquels est confronté notre archipel.
  • Mettre en valeur des sites remarquables (sites d’intérêt patrimonial, culturel et touristique)
  • Développer l’attractivité de nos territoires.
  • Maîtriser des consommations énergétiques par la rénovation du parc d’éclairage public des communes (la part de l’éclairage peut représenter jusqu’à 60% de l’électricité consommée dans les communes).

Le SDECRA en bref :

  • Mise en œuvre des programmes de travaux :  Prévue sur 3 ans. De 2012 à 2015,
  • Montant global des travaux :  20 million d’euros HT,
  • Total prévisionnel « cœurs de bourg et illumination des zones remarquables »: 3,5 million d’euros HT.